Le Tosh

Read Offline:

tosh1

Taille moyenne : « debout », entre 40 et 70 cm de haut.

Poids moyen : entre 3 et 8 kg.

Vitesse de pointe : environ 35 km/hr.

Durée de vie : 5 ans

Maturité sexuelle : trois mois.

Habitat & répartition : Partout.

Apprivoisable : Oui, et non. C’est très simple d’apprivoiser un tosh, mais cela reste un charognard omnivore qui bouffe tout, est relativement stupide, et considéré sur Loss comme une vermine dangereuse.

Le tosh, c’est le rat de Loss. Un gros rat, au régime omnivore, et au fort comportement de charognard opportuniste, réputé totalement crétin. Heureusement il a des prédateurs, des tas. Les lossyans ont des chiens rien que pour cela -et bien sûr, on évite les petits chiens taille peluche, vu ce que sont les toshs- mais ils ont aussi apprivoisé un prédateur du tosh aux allures franchement sympa, le lyori, qui en fait son régime alimentaire principal.

Les toshs vivent en meute, comprenant entre 10 et 40 individus. Ce sont des animaux surtout nocturnes, qui logent dans des terriers volés à d’autres espèces, dans des cavités, dans des troncs d’arbres creux, et éventuellement parfois dans des trous qu’ils creusent eux-mêmes. Pour eux, les cités lossyanes, c’est le paradis tout-confort. Ils sont organisés, et ce sont les femelles qui sont les dominants, et les spécimens les plus gros. Les mâles sont bien plus petits, et terriblement agressifs. Une portée de tosh compte 6 à 8 œufs, et une femelle peut en avoir trois fois par an. La moitié des jeunes survit en moyenne, mais oui, cela se reproduit assez vite.

Néanmoins, cela reste une créature d’assez petite taille sur Loss. Même s’il y a bien plus petit. Le tosh n’est pas un rongeur, c’est un charognard. Dans la nature, il cherche avant tout des animaux crevés dont il ne laissera rien, agrémentant son régime alimentaire d’insectes, larves, fruits et graines. Il a un comportement, en pleine nature, peureux, et grégaire. Un tosh n’ose rien faire seul, à part se cacher. Mais plus les toshs sont en nombre, plus ils deviennent audacieux, et de grandes meutes peuvent très bien s’attaquer à une grosse proie agonisante, mais bien vivante, pour l’achever, et la dévorer sur place. Et non, cela ne les dérange pas de commencer à bouffer leur proie qui vit encore.

Dans les cités lossyannes, le tosh devient nettement plus idiot. Vraiment. En fait, les toshs n’ont apparemment toujours pas bien compris que les humains, et les animaux d’origine terrienne sont dangereux et à fuir. Un tosh est peureux, et rapidement, il va comprendre que lossyan, ou chien, égal danger. Mais oublier tout aussi vite. Les toshs deviennent alors notoirement téméraires, et stupides, oubliant la peur, la prudence, et la dissimulation pour commencer à se ruer -y compris en plein jour- sur tout ce qui peut se manger, poubelles en priorité, mais rapidement, toutes les réserves sont visées. Avec une inconscience notoire, qui explique la réputation des toshs d’être bêtes comme des pieds. Quelques chiens suffisent alors pour s’en débarrasser. Tout du moins, des jeunes et des mâles. Les femelles dominantes des meutes sont toujours beaucoup plus prudentes, et il est malaisé de les déloger.

Les toshs ne sont pas vraiment en eux-mêmes vecteurs de maladies qui touchent les lossyans. Par contre, ce sont des nids à puce et autres parasites, qui facilitent les épidémies. Il y a des souris, des mulots, et autres petits rongeurs d’origine terrienne sur Loss, qui eux se faufilent en effet partout, mais vive de manière bien plus solitaire et isolés. Mais ils sont relativement peu répandus.

Le tosh n’est pas apprécié du tout sur Loss. Une meute de ces vermines peut -et c’est déjà arrivé- très bien pénétrer une demeure, et dévorer en une minute un nouveau-né dans son berceau. Ou encore dévorer un ivrogne qui s’est effondré de sommeil au mauvais endroit. C’est pour cela qu’il y a énormément de chiens, y compris semi-sauvages, dans les villes lossyannes, et que toutes les familles en ont un chez eux, quand ce n’est pas un lyori, le prédateur lossyan du tosh, qui le remplace.

Et pourquoi pas des chats ? Il y a des chats sur Loss, mais seuls les plus gros peuvent échapper aux toshs, qui sont parfaitement capables de les dévorer. Les chats ont donc nettement tendance à fuir les toshs, et se rabattre sur les petits rongeurs, et par voie de conséquence, les chats sont assez rares, et plus timorés que sur Terre.

Read Offline:

Une pensée sur “Le Tosh

  • 24/08/2014 à 12:14
    Permalink

    Pas vraiment sympa, comme bestiole ! Bises, Axelle !

    Répondre

Répondre à editionsstellamaris Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :